Habéby

Chers cryptidophiles,

Avant de nous plonger dans une affaire aussi complexe que célèbre qui sortira prochainement, profitons ici d’un petit dossier exotique. Petit, car il n’y a finalement pas grand chose à dire sur ce cryptide de Madagascar, néanmoins très attachant et que l’on appelle le mouton blanc.

Le habéby, ou fotsiaondré, est un singulier animal décrit par la tribu Betsileo dans le massif de l’Isalo. On le dit posséder un pelage tacheté de brun et de noir, de larges oreilles poilues, un long museau et des pattes fourchues – des sabots sans doute. Jusque là, la description colle avec le mouton.

CouverturehabébyMais a t-on déjà vu un mouton aux gros yeux écarquillés qui ne sortirait que la nuit ? Certes non, et c’est pourtant des caractéristiques propres à notre mystérieux animal : voilà qui prête à confusion ! Le habéby serait visible uniquement la nuit, notamment lorsqu’il gravit les pentes du massif à la manière d’un chamois. Il serait capable de défier les chiens et les voyageurs. Les zoologistes pensent que cet herbivore est peut-être en réalité une espèce de grand lémurien endémique malgache, espèce pour laquelle les sorties nocturnes et les gros yeux prendraient alors tout leur sens. Il est vrai qu’aucune mention n’est faite à propos de cornes, pourtant caractéristiques du genre Ovis. Concernant la queue, détail anatomique important, nous ne savons rien.

Si un jour vous vous retrouvez au sud-est de Madagascar pour les vacances, guettez la pleine lune et sait-on jamais, vous apercevrez peut-être le lémurien et sa toison saillante…

Source : Raymond Decary, La faune malgache, son rôle dans les croyances et les usages indigènes (Paris: Payot, 1950), pp. 203–204.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *