Le calmar n’est pas un canular

Il s’agit là de rende hommage à l’une des créatures les plus étranges qui peuplent le globe : le calmar géant !

Si cet animal fera l’objet d’un futur dossier, je tiens maintenant à mettre en avant un ouvrage sorti en fin d’année dernière et qui saura convaincre le plus chevronné des “tentaculophobes”. Car voyez-vous, s’il est un animal de taille colossale, qui hante le folklore et que la science n’a découvert que très récemment, c’est bien Architeuthis dux, doux prénom que l’on donne à ce titan.  Pour tous ceux qui s’intéressent aux animaux inconnus, il est souvent perturbant de se confronter à des questions telles que : “Mais  quels sont les résultats de la cryptozoologie ? Quels animaux mythiques avez-vous déjà authentifié ? Moi, je n’en vois aucun et je n’y crois pas !” . L’objet n’est pas de passer en revue les découvertes -méconnues bien que conséquentes – de la cryptozoologie, mais le calmar géant est la parfaite preuve qu’il existe encore des mystères de taille. Pouvions-nous imaginer un jour qu’une caméra japonaise puisse filmer un authentique kraken en 2012 ? !

1726L’ouvrage de Michel Segonzac et Angel Guerra, intitulé Géants des profondeurs aux éditions Quae, est un concentré de données historiques et scientifiques sur les calmars gigantesques. Des légendes scandinaves à la biologie des animaux, ce titre est idéal pour faire le tour du sujet.  Gageons que dans la décennie à venir, d’autres monstres légendaires viendront s’incruster dans nos bibliothèques, en passant du rayon histoire à celui de la zoologie.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *