Le mythe indigène

Imaginons un aborigène australien qui parle de l’une des créatures qu’il peut apercevoir dans la nature : “un ver démoniaque” qui “crache du feu” et “que l’on ne peut regarder sans mourir”.

C’est impressionnant et l’on doute immédiatement de l’existence d’une telle entité. Avant de rendre un quelconque jugement sur la fantaisie du personnage, il faut s’attendre à ce que les traits d’un animal décrits par les autochtones soient exagérés. Ainsi, Bernard Heuvelmans propose d’interpréter les propos précédents comme suit : Cet australien connait un animal serpentiforme dont la langue bifide fait songer à une flamme et qu’il vaut mieux éviter de rencontrer car sa morsure peut s’avérer très dangereuse. De cette façon, l’animal n’a plus rien d’incroyable… 

D’après Sur la piste des Bêtes Ignorées, édition Plon. 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *